Publié dans Concert

2 Concerts de « Sang Conteste » et « Némésis »

 » Nous sommes 2 groupes indépendants (No Sacem*). Nous avons plusieurs fois joué ensemble pour soutenir différentes luttes et associations (Marche contre Monsanto, Zad d’Agen Zad d’Oléron, Notre-Dame-des-Landes, Alternatiba, Festival No Mine’s land – Stop Mines 23…) et avons organisé ensemble une tournée commune en 2015 avec pour objectif final de nous rendre en Roumanie à Rosia Montana pour le Fan Fest (festival multi-art et militant contre un méga-projet minier dans les Carpates) où nous étions programmés. Nous avons décidé de remettre ça cette année, pas d’objectif final cette fois, si ce n’est celui de jouer.  »

36737341_10217648966682222_6939480588311068672_n

leur site: https://alternatour-music.jimdo.com/

 » Sang Conteste c’est avant tout une guitare (Daniel), une voix (Jess), un duo « acoustique » qui navigue entre les genres. De la chanson (presque) française un peu ska, un peu reggae, un peu rock, voire même un brin punk sur les bords… De la chanson contestataire. De la chanson « anarco-cynique ». De la chanson « punk » acoustique pour distiller avec énergie des textes plutôt incisifs. Tantôt festif, tantôt poétique, toujours révolté, en acoustique ou amplifié, Sang Conteste est un groupe indépendant (No Sacem* ) qui se plait à appuyer là où ça fait mal…

Pour que cesse notre cécité sans conteste nous devons contester !

(No sacem*) le choix de ne pas être inscrits au répertoire de la Sacem s’est imposé à nous car nous défendons l’idée d’un art, et d’une musique libre. Nous refusons l’idée de confier l’entière gestion de nos droits d’auteurs à un tiers. Nous refusons le fait qu’une fois inscrits à la Sacem, toutes nos compositions soient « protégées » par leurs règles qui imposent à tout organisateur de payer leur cotisation pour pouvoir diffuser notre musique et interdit par là même tout don. Tous nos morceaux ainsi que Dreamer (Fabric’à’tort) et Loin du Royaume (Too Young To Die) sont disponibles en téléchargement libre sur : @sangconteste – Diffusion et partage sans modération, sans modification ni but commercial, merci !  »

 

Publié dans Concert

Concert de « Black Cat Bones »

Julien, guitariste lead du trio, vient d’un univers où les influences rock sont nombreuses (Led Zeppelin, Hendrix, Magma). Ses interventions & arrangements riches et efficaces bonifient le son si particulier de ce trio. Il le fait évoluer vers d’autres sonorités en maîtrisant parfaitement les techniques d’open.

Philippe, guitariste et harmoniciste, est un fan de Folk & Blues depuis son plus jeune âge, s’intéressant à toute l’histoire qui habille cette musique. Ses influences vont des pionniers du Blues à Dylan, Neil Young, Bruce Springsteen… Le jeu de Philippe, ses slides sur le résonateur et ses phrasés folk ou blues à l’harmo étoffent et intensifient les envolées musicales des 2 autres membres de Black Cat Bones.

L’ensemble nous porte aux abords des Juke Joints, des champs de coton, aux ambiances vaudou, des trains du diable traversant le soleil couchant.

Le nom du groupe est une référence au célèbre morceau de Willie Dixon, rendu célèbre par Muddy Waters et tant d’autres.

Le trio Black Cat Bones, formé en Septembre 2012, a débuté ses premières scènes en Mars 2013. Vainqueur du Dahu Star Challenge,  il a sorti son premier EP à l’automne 2014, qui a reçu un accueil chaleureux:

« un mélange de Blues et de Folk très bien exécuté, qui accroche l’oreille dès la première écoute. Ces trois-là se sont bien rencontrés et au fil des concerts ont acquis une belle complicité musicale. Les compositions sont accrocheuses et devraient ravir les amateurs de blues acoustique roots, mais pas seulement. Apprécié et reconnu en Auvergne, sa région, Black

Cat Bones mériterait une reconnaissance plus large du public.En espérant que certains programmateurs de festivals, ou autres, donnent
leurs chances à ce groupe qui le mérite. » Eric Van Royen, Blues Alive 76 n°25

Un 1er album est sorti en mai 2017, Euphoria, Madness & Pain, 8 compositions originales & 2 reprises de standards de blues, le tout entre acoustique roots & électrique, trance !

« Oubliez d’emblée les clichés associés à blues acoustique et chanteuse. (…)

Le cocktail que propose ce trio reprend en effet les choses là où HOT TUNA les laissa au temps de son fameux “Burgers”: picking Piedmont blues et fulgurances électriques s’associent en effet ici pour le meilleur. Ainsi du furibard “Stop That Train” (où une slide déjà écumante sous l’effet du boogie se prend soudain les pieds dans la wah-wah), ou encore de l’impressionnant “Dust To Dust”, sur lequel le timbre de la pourtant frêle Lhô Thivat course un harmo possédé, en une cavalcade attisée par les travées des guitares. Le holler a capella (accompagné du seul chant des grillons) n’effraie pas nos compères, non plus que le recours à des figures aussi mythiques que Dean Moriarty (Kerouac) et Emmett Till (Dylan), voire des covers aussi emblématiques que le “Alabama Blues” de JB Lenoir et le “Rollin’ & Tumblin’” de qui vous savez. Bref, une seconde autoprod’ (un EP l’ayant précédé) des BLACK CAT BONES qui laisse augurer de prestations scéniques mémorables, ainsi que d’un avenir prometteur. Roll on, petits mojos! »

( Patrick Dallongeville, Paris-Move, Blues Magazine, Illico & BluesBoarder )

Black Cat Bones laisse la magie opérer par delà son répertoire Folk, Blues (compos et reprises) et vous transporte le long du Mississippi…. ♪♫♪♫♪♫♪

Leur site: https://www.blackcatbonestrio.com/videos

Leur page fb: https://www.facebook.com/pg/BlackCatBonesTrio/about/?ref=page_internal

Publié dans Concert

Concert de « Nans Vincent »

Samedi 2 Juin à 20h30

Nans Vincent n’aime pas parler de lui à la troisième personne, mais il le fait quand même, pas moi, lui.
Nans a appris à chanter très fort dans la rue, puis plus tard, a appris la nuance. Depuis il chante moins fort, et plus de gens l’entendent.
Nans a décidé de faire de la musique parce qu’il écrivait des pouèmes de pouète adoulescent : « je pense à toi, bla bla bla », après il a décidé d’écrire des chansons : « je pense à toi, la la la gratte-gratte ».
Il a grandi au milieu de la variété française, des puristes et des pas puristes. Brassens Brel et Ferré (puristes), Thiéfaine Cantat et Têtes Raides (pas puristes). Mais il aime aussi la musique qui tape fort sur la forme et le fond, Béruriers Noirs et Prodigy (puristes), Brav et Sniper (pas puristes).
Nans a joué avant les Têtes Raides (Bataclan) à 18 ans.
Nans a enregistré un EP avec un peu des Têtes Raides (à Lyon) à 19 ans.
Nans a fait dans les 200 concerts en 4 ans, pas à 4 ans.
Nans a demandé en 2016 à Youenn PadChoeur de jouer avec lui.

Nans et Youenn ont fait un album (à la Seyne) en 2017.
Nans et Youenn font de la Chanson Electro Rock : « Jpense à toi, boum boum boum solo d’gratte-gratte».
Nans et Youenn ont joué avant la Rue Kétanou (Cabaret Sauvage) à 22 et 20 ans.
Nans trouve cette biographie trop longue. Youenn ne l’a pas lue.
La suite, c’est la musique.
Bisous distingués, love ta mamie,
Nans Vincent, à la troisième personne. 

Concert 2 Juin

Son site: https://www.nansvincent.com/ecoute